Kabuto de type koshozan suji – bashi à 32 lamelles en fer laqué kuro-ro-iro.
 

  • Kabuto de type koshozan suji – bashi à 32 lamelles en fer laqué kuro-ro-iro. Le shikoro est du type ko-manju en fer laqué kuro-ro-iro et tressé en sugake de soie bleue marine.
  • Ce casque est marqué d’un mon utilisé par plusieurs familles.
  • La famille Okabe ; riche famille de fudaï daimyo (c.à.d ceux qui étaient considérés comme vassaux de la famille Tokugawa). Cette famille fut anoblie en 1590 et ses revenus étaient de 50000 koku de riz vers 1850 et sa résidence était depuis 1640 la ville de Kishiwada dans la province d’Izumi.
  • Une autre famille portant ce kamon est la famille Itakura.Elle même ce divisant en 3 branches.Toutes 3 Également familles de fudaï daimyo. L’ une anoblie en 1683 et résident depuis 1699 dans la ville de Niwase dans la province de Bitchu, et dont les revenus étaient en 1850 de 20000 koku.
  • La deuxième branche des Itakura résidait à Anaka dans la province de Kozuke depuis 1749 et fut anoblie en 1661. Ses revenus étaient de30000 koku en 1850.
  • La troisième branche des Itakura anoblie en1624 résidait dans la ville de Fukushima en Mutsu depuis1702, et ses revenus étaient de 30000 koku en 1850.
  • Une autre famille portant ce mon est la famille Kuki famille de Tozama daïmyo (c.à.d ceux qui étaient plutôt considérés comme égaux que comme vassaux de la famille Tokugawa). Anoblie en 1633 et résident depuis 1642 dans la ville d’Ayabe en Tamba . Revenus en 1850:19000 koku
  • Autre famille de Tozama daimyo : les Hijikata aux revenus de 10000 koku en 1850 , anoblie par Toyotomi en 1583 et résident depuis 1600 dans la ville de Komono en Ise
  • Autre famille ; les Arima,qui se divises en 2 branches. L’une issue au 14 èm siècle des Akamatsu de Hrima. Très riche famille de Tozama daimyoaux revenus de 210000 koku en 1850 et résident dans la ville de Kurume en Chikugo depuis 1621.
  • la deuxième branche, famille deFudaï daimyo dont l’ origine remonterait au 12 èm siècle dans la province de Hizen aux revenus confortable de 50000 koku en 1850 et résident dans le ville de Maruoka en Echizen depuis1695.
  • Enfin, une autre famille portant le non des Arima anoblie en 1841 résident depuis à Fukiage en Shimozuke et aux revenus plus modeste de 10000 koku
  • Epoque : fin edo
  • Signature : Myochin Yoshi fusa
  • Yoshi fusa (province d ’Itachi) était l’ élève de Myochin Munenaga
  • Son classement donné par l’ auteur du livre Japanese armor makers for the samurai par KEI KANEDA CHAPPELEAR est  » JO I » ( très bon)
  • La construction et l’ élégance de se casque en font un objet tout à fait attachant.
  • Le maedate représentant un papillon est en fer naturel rehaussé de laque d’ or pour les ailes. Le corps lui est en bois laqué or.
  • Époque meiji

Cette tête est complétée par un mempo en fer laque noir.

  • Époque: fin Edo
  • École: Myochin.